Les champignons, aliments minceurs de l’automne

L’été, c’est l’occasion de se défouler, d’oublier le temps de quelques moins toute la routine de la vie quotidienne avec son lot de stress et de rebondissements en tout genre. En part en vacance au bord de la mer sur de belles plages de sables fins ou dans les montagnes en station de ski pour faire quelques glissades sur de la bonne poudreuse blanche. D’ailleurs, on observe souvent qu’à l’issue de ces longues périodes de festivités, la plupart des gens reviennent avec quelques annales dont certains étant plus agréables que d’autres et notamment d’une excessivité pondérale difficile à faire partir.


Certes, les méthodes pour perdre du poids sont nombreuses mais encore faut-il faire le bon choix puisque certaines options -bien qu’elles aient l’air efficace- ne conviendront pas au métabolisme de tout le monde et risquent d’entrainer quelques effets secondaires voir même des séquelles irréversibles. De plus, l’automne n’est  pas la meilleur période de l’année pour se lancer dans des efforts physiques intenses ou des régimes alimentaires drastiques. Cela étant, comme on n’a pas vraiment le choix et qu’il faut bien s’y mettre, il y a toujours une solution pour rendre l’exercice plus agréable et moins éprouvant à nos pauvres constitutions impropres à des sacrifices et prestations nutritionnelles trop exhaustives. Tel est notamment le cas des champignons, des aliments couramment usités dans la cuisine de plusieurs pays à travers le monde et surtout dans la gastronomie française. L’intérêt de cette espèce végétale réside dans sa faible valeur calorique  -environs quinze kilocalories pour cent gramme- et sa richesse en vitamines, minéraux et oligoéléments. Elle renferme également du sélénium ce qui lui confère un puissant pouvoir antioxydant et facilite le transit intestinal. Ceux qui doivent suivre une alimentation sans sel seront aussi ravis de savoir qu’il ne contient que très peu de sodium. 

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot vqnfp ? :